Oubliez votre vie banale à Ikebukuro
 

Partagez | 
 

 Chess ♦ My life is a lie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Etudiante en Langues

I am
Messages : 45
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 18


Feuille de personnage
Groupe: Civils
Réputation:
0/500  (0/500)

MessageSujet: Chess ♦ My life is a lie   Lun 5 Jan - 2:07


Fiche d'identification



Nom: Pendragon.
Prénom: Cheshire.
Age: 100 ans et quelques poussières~
Sexe: Femme.
Groupe: Brigades Spéciales.
Rang: Colonel.
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle.
Signes particuliers: Ancien titan devenu humain. Elle ne peut plus se transformer, mais conserve sa force de titan et sa capacité de se régénérer.


Pseudo: Chess, Hanji, Jiji, Riri, Rico... etc Yao
Age: 16 ans, 17 ans bientôt owo
Comment avez vous trouvé le forum? I'm an admiiiin owo
Des suggestions pour l'améliorer?
Mental de rageur ou pas...



Cheshire Pendragon. On ne peut pas dire d'elle qu'elle est jeune; en fait ce serait un terrible mensonge. Par contre... ce fait ne peut pas vraiment se déduire, ni par son apparence, ni par sa mentalité. Il faut la connaître et, en plus, qu'elle vous fasse extrêmement confiance afin d'arriver à savoir ce qui se cache dans cette jolie tête qu'elle porte sur ses épaules. Et ce n'est pas une confiance qui est facilement accordée aux autres.

Elle est vicieuse, cette fille, manipulatrice; elle utilisera son charme pour s'attirer des faveurs et les bonnes grâces d'autrui, sans pour autant redonner des services ou des biens en retour. Elle a cette manie de trouver une façon d'obtenir ce qu'elle veut, quand elle veut et pour la raison qu'elle inventera sur le coup, et ne s'arrêtera pas tant qu'elle n'aura pas eu ce qu'elle désire. Une leader née, cependant corrompue jusqu'à la moelle et sans réel sens de la justice; elle sait pourtant faire la différence entre ce qui est bien et ce qui est mal, sans pour autant y porter attention plus que ça. Elle laisse ses subordonnés faire comme ils l'entendent, à moins qu'elle n'en décide autrement. Véritablement maligne et biatch à ses heures, elle peut toutefois faire preuve d'un comportement plus ou moins normal. Elle est une vraie tsundere qui ne s'assume pas. Elle ne se laisse surtout pas marcher sur les pieds, et toute insulte ou tentative de la blesser physiquement est pour elle une occasion de rappliquer avec des commentaires cinglants ou par la force brute. Elle peine à accorder sa confiance à d'autres que les plus haut-gradés de sa faction et complexe énormément à cause de ce qu'elle était avant de devenir humaine à son tour. Et puis bon. Elle peut bien être gentille parfois... mais ces occasions sont très rares et il faut en profiter pleinement lorsque ça arrive.

En plus de ce mélange de qualités majoritairement négatives, Cheshire est une personne qui possède une particularité... assez spéciale, si on veut. Ouais. Un truc, une habitude qu'elle a gardé du temps où elle rôdait dans le monde extérieur sous sa forme de titan, alors qu'elle ne se contrôlait point; une faim immense, impossible à satisfaire... une faim pour la chair humaine.

Il ne faut pas chercher à comprendre. C'est quelque chose qu'elle-même ne sait pas pourquoi c'est resté alors que le reste, hormis sa force et le fait qu'elle peut se régénérer, a totalement disparu. Et cette faim, ce n'est pas une faim normale. Malgré que le cannibalisme, c'est pas plus normal, en fait. Enfin, je m'éloigne! Lorsque prise de cette faim incontrôlable, la jeune femme devient... une espèce de monstre sanguinaire, si je puis le dire ainsi. Elle se déchaîne totalement, jusqu'à en oublier la morale et se transformer en un véritable animal qui ne cherche qu'à faire de nouvelles victimes et goûter leur chair. À cause de cela, elle cherche à minimiser ses contacts avec les humains dits 'normaux', qui ne peuvent pas se transformer. Car leur odeur est alléchante à ses narines, elle titille son odorat comme de la viande attire les loups. Elle est l'auteure de nombreux meurtres pour cette raison d'ailleurs. Parce que la part rationnelle de son être ne peut contrôler la bête assoiffée de sang qu'elle devient quand cette envie de goûter la chair humaine lui prend.

Après, les gens se demandent pourquoi quelques soldats des Brigades disparaissent de temps en temps...




Tu ressemble à quoi ?



On ne pourait pas arriver à deviner son véritable âge, peu importe ce que l'on fait pour tenter de le savoir. En réalité âgée de plus de 100 ans, son corps a pourtant conservé l'apparence de celui d'une adolescente pas plus vieille que 17 ans. Au grand dam de cette dernière, puisque personne ne la prend au sérieux lorsqu'elle leur annonce son rang de colonel des Brigades. Les premiers mots qui pourraient se présenter à une personne en la voyant pour la première fois seraient davantage «jeune» ou «belle». On ne questionne pas sur son âge parce qu'elle agit comme une vraie adolescente de cet âge par moments. Mais bon, n'allons pas nous attarder sur ces détails.

Physiquement, Cheshire n'est pas vraiment considérée comme «normale», disons. Certes, elle possède un corps très féminin avec des courbes bien développées et proportionnelles à sa taille (qui est petite mais tout de même respectable, soit 1m59), des mains fines aux doigts effilés; mais ce n'est pas là que réside son anomalie. Elle réside en sa force étrangement trop grande pour une femme de sa stature et corpulence ainsi qu'en sa capacité de régénération sur commande. Par contre ça, personne n'en est au courant; elle est la seule qui en est réellement consciente. Cependant, elle se garde de faire preuve de sa force et de cette capacité anormale devant les autres, à moins que le mal ne soit nécessaire. A part cela, la dirigeante des Brigades possède une très, trèèèès longue chevelure d'un rouge éclatant, comparable à des flammes. Toute dégradée, brillante comme si elle était piquée d'étoiles. Et ce regard! Un tel regard ne devrait probablement pas exister; des yeux d'une couleur tellement rouge qu'on pourrait croire qu'on lui a incrusté des rubis à la place de l'iris de ses yeux. Ou encore des anneaux de sang, qui vous observent d'un air curieusement malsain, intrigué, intéressé, perçant. Avec un sourire charmeur à en damner un saint.

Elle ne revêtit pas l'uniforme des Brigades. A la place, elle porte une armure complètement faite sur mesure pour elle et seulement elle. Toute d'argent et de rouge, qui ne laisse pas grand chose de ses formes à l'imagination d'autrui sans pour autant dévoiler sa peau pâle aux regards des autres. Magnifique travail d'orfèvre, splendide même. Et, malgré ses bien nombreuses années d'utilisation, l'armure de la jolie Pendragon n'est pas usée du tout. Après tout, les titans ne sont pas encore rendus à attaquer le mur Sina, bien qu'ils l'aient déjà infiltré depuis longtemps...




Raconte ta vie



Un immense mensonge. Voilà ce qu’est la vie de cette femme dont l’âge véritable ne se devine pas, dont l’apparence ne laisse point savoir ce qu’elle est réellement. Un immense mensonge qu’elle se doit d’appeler sa «vie» malgré qu’elle préfèrerait ne pas avoir à le faire. Et tout commence… tout juste 17 ans avant que l’Humanité ne soit presque totalement anéantie.

Son histoire débute dans un petit village reculé du pays, isolé dans une immense plaine où paissent tranquillement les bêtes des élevages de certains villageois. Chevaux, bœufs, vaches, cochons, moutons, chèvres… les animaux typiques que l’on retrouve sur les fermes, quoi. La jeune Pendragon, à l’époque, ne venait que tout juste de naître; elle n’était encore qu’un petit poupon tout frais, pour qui les paysages du monde n’avaient pas encore perdu leur beauté et qui n’avait pas encore été influencé par les pensées des autres à son sujet. Elle était chétive, pour un bébé; mais heureusement et contrairement à ce que disaient les gens, elle avait survécu à sa naissance prématurée. Certes, cela affecterait probablement sa croissance, mais ce ne serait rien de bien tragique. Avec les années, elle avait grandi, acquis une beauté que les autres filles lui enviaient malgré son apparence un tant soit peu inhabituelle. Elle avait appris à travailler aux champs, à s’occuper des enfants – ses plus jeunes frères et sœurs dans son cas – et surtout, à savoir se défendre, manier les épées et la dague entre autres. Sa vie fut paisible… jusqu’au jour où ils sont arrivés.

Des géants, difformes, étranges, d’une laideur impossible; ils étaient apparus comme ça, sans raison valable. Enfin, c’est ce qu’elle en avait compris, en fait, parce qu’en un rien de temps, le village fut envahi, et ces affreux êtres eurent bientôt raison des villageois et des bêtes de fortunes qu’ils élevaient; aucun humain ne survécut au carnage… tous avalés, mangés par ces immondes créatures probablement sorties tout droit de l’Enfer. Pas même elle n’y échappa, malheureusement.

Cependant… quelque chose d’étrange se produisit seulement quelques minutes après qu’elle fut ingérée par l’un de ces monstres déformés.
Elle-même s’était transformée en l’une de ces choses aberrantes.

Comment? Cheshire n’en avait aucune idée. Seulement… seulement, il lui manquait quelque chose, et ce petit quelque chose était le contrôle de son nouveau corps. Parce qu’en tant que titan nouvellement «créé» pour ainsi dire, elle avait perdu la maîtrise de son être, et n’avait plus que sa conscience d’exister. Elle avait beau essayer de s’empêcher de faire ce qu’elle avait fait pendant toutes ces années, mais rien n’y faisait, et à son tour, elle mangea tout humain qui lui passa sous la main.

Près de 80 ans passèrent ainsi, alors qu’elle ne put être que spectatrice face aux horreurs qu’elle eut commises en étant sous cette forme hideuse et grottesque… qui ressemblait étrangement à sa forme humaine, d’ailleurs.

Cependant, après ces 80 années passées à observer le monde à travers ces yeux appartenant à un corps qu’elle ne contrôlait pas, passées dans un état semi-léthargique qui lui donnait l’impression que tout ça n’avait été qu’un rêve, un cauchemar sanglant et terrible, son esprit finit par s’éveiller, et comme par magie, elle était redevenue humaine. Elle n’avait aucune idée comment une telle chose avait pu se produire; même que le concept d’être humaine à nouveau ne semblait pas vouloir lui coller à la conscience. Mais c’était bel et bien réel. Et pendant quelques temps elle avait erré dans ces terres qui lui étaient devenues familières avec le temps, à force d’y avoir passé en tant qu’espèce de zombie géant et sans cervelle. Et elle avait évité ces choses géantes qui avaient tué sa famille et ses amis comme elle le put. Sans faire d’histoires. Jurant d’ailleurs qu’elle se vengerait; autant de ce qu’elle eut subi que de la mort de ses êtres aimés. Elle savait par contre elle aurait à être patiente. Ainsi continua-t-elle à errer… jusqu’à trouver cet énorme mur qu’elle se souvenait avoir vu une fois, au sommet duquel elle croyait avoir vu d’autres humains. Et c’est là qu’elle est allée. Elle avait choisi de contourner l’immense construction, à savoir si elle pouvait trouver un coin tranquille où il n’y avait pas de titans. Et là elle avait crié. Elle avait crié pour attirer l’attention de ceux qui étaient là-haut, sur ce mur et bien en sécurité. On l’avait aidée à quitter l’extérieur pour revenir à l’intérieur.

On l’avait aidée.

En peu de temps elle put comprendre comment la vie fonctionnait, maintenant. Comment les humains furent cloîtrés comme du bétail dans ces murs, attendant simplement d’être livrés à l’abattoir comme de sages animaux. Elle avait pu faire des démarches pour obtenir son passeport pour la ‘surface’ comme certains disaient. Et elle avait obtenu sa citoyenneté du district de Shiganshina. Elle avait appris qu’il y avait trois murs; Maria, Rose et Sina. Trois factions militaires; le Bataillon, qui sortent hors des murs pour comprendre et possiblement exterminer les titans; la Garnison, qui s’occupait de protéger les murs; et les Brigades Spéciales, qui ne restent qu’à l’intérieur du mur Sina pour assurer la justice dans celui-ci ainsi que d’assurer la protection du roi. Ce n’est que lorsqu’on lui parla de cette dernière faction qu’elle avait compris ce qu’elle voulait faire, qu’elle avait compris ce qu’elle devrait faire pour obtenir sa revanche, ce qu’elle désirait; elle allait devoir obtenir une place d’influence au sein de la société afin de pouvoir réaliser son rêve de libérer l’Humanité du joug des titans.

Ainsi décida-t-elle d’intégrer l’armée.

Elle traversa donc trois années d’entraînement intensif, qu’elle avait trouvées assez moches en fait puisqu’elle avait été rigoureusement entraînée au maniement des armes, à l’époque précédant l’invasion du monde par les titans. Certes, son style de combat en avait pris plus d’un par surprise parce qu’elle utilisait de très vieilles techniques, mais personne n’avait questionné. Elle avait tout de même fait de grands efforts et, à la fin, ç’avait bien fini pour elle; la jeune Pendragon s’était classée première à la fin des trois années d’entraînement. Un exploit dont elle était bien fière à l’époque.

Et elle choisit d’intégrer les Brigades.

Seulement voilà; ses intentions, nobles au début, prirent une tournure plus noire lorsqu’elle fut exposée à la corruption des soldats de ce corps d’armée, et petit à petit son but de délivrer l’Humanité se transforma et devint celui de se venger, tout simplement. Elle ne voulait pas sauver les humains. Elle ne voulait pas reconquérir le monde. Elle voulait simplement tuer les titans. Chacun d’entre eux. Les tuer pour ce qu’ils avaient fait à tous ces gens qu’elle connaissait autrefois, pour ce qu’ils lui ont fait subir. Elle voulait du pouvoir, aussi, de l’influence; des intentions tyranniques qu’elle n’a toujours pas laissées paraître à ce jour. Ainsi eut-elle la patience de gravir les échelons de la hiérarchie des Brigades, débutant en tant que simple soldate avant de finir au sommet de la pyramide au bout de plusieurs années… sans pour autant changer d’apparence, demeurant la gamine de 17 ans qu’elle était au tout début, lorsqu’elle avait été métamorphosée en titan.

Elle n’avait pas vu le temps passer. Elle ne sait plus trop quoi penser de tout ce qui lui était arrivé. Elle en avait peur, même. Au moins, elle avait la certitude de ne plus pouvoir se transformer, et ce fait la soulageait énormément. Cependant… qu’avait-t-elle fait pour mériter une telle existence? Une vie à peine vécue, alors qu’elle avait passé le plus clair de son existence à arpenter le monde sans le savoir, dans le corps d’une chose immense, horrible et sans conscience aucune?

… sa vie était-elle réellement un mensonge?



T.T.S. McKingdom

**********************************



♦ OBEY - Hatsune Miku ♦
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chess ♦ My life is a lie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Resident Evil : After Life (3D)
» Unordinary Life
» Life
» Chess at work

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DURARARA!! :: Pour commencer... :: Validés-