Oubliez votre vie banale à Ikebukuro
 

Partagez | 
 

 Rachel, héritière trahie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Rachel, héritière trahie.   Mer 11 Fév - 18:04


Fiche d'identification



Nom: Stern
Prénom: Rachel
Age: 20 ans
Sexe: Femme
Groupe: Jeune recrue
Rang: Héritière
Orientation sexuelle: Homosexuelle
Signes particuliers:
Pas de visible.

Pseudo: Rachel
Age: 19 ans
Comment avez vous trouvé le forum?
Des suggestions pour l'améliorer?
Mental de rageur ou pas...

La douceur, voilà ce qui caractérise Rachel. Elle a toujours été élevée dans ce sens-là. Mais ce concept englobe beaucoup d'autres aspects de sa personnalité, dont le principal a toujours été de se préoccuper des autres plus que d'elle-même, de toujours vouloir les protéger, même si le prix à payer pour cela fut souvent de se perdre elle-même. Paradoxalement, son statut de fille unique lui a fait développer un certain goût pour la solitude et le calme. Mais n'allez pas pour autant croire que Rachel est froide. Son rire cristallin et franc vous fera changer d'avis ! Et c'est là sa manière de s'occuper des autres: le sourire, le rire.

Toutefois, ce sourire, empreint de tendresse et de compassion n'est pas toujours une arme, loin de là. A trop aimer, sa principale faiblesse est son manque de méfiance, ou plutôt la facilité qu'elle a à faire confiance trop rapidement. Vous pensez bien que cela lui a joué des tours, au point de la détruire.
Aujourd'hui, le sourire de Rachel est mis à mal par les souffrances, les siennes, et celle de l'humanité entière. Comment sourire quand les hommes se meurent en masse, des mains de véritables montres, et quand les ruines du mur Maria sont comparables à celles de sa propre dignité ?

Mais se laisser aller aux larmes peut être fatal, il est primordial pour la jeune femme de se relever pour ne pas périr, que ce soit des mains des titans, ou de celles de ses regrets. Il est temps de changer. De gagner en force. Pour que de nouveau, l'honneur millésime des Stern rayonne, que la paix revienne au-delà du Mur Rose et que le sourire réapparaisse sur les visages des hommes, et sur le sien.
Rachel est prête à mener bataille. Et cette bataille a déjà commencé.


Tu ressemble à quoi ?

Si son caractère reflète la douceur, son physique, lui, est tout en délicatesse. Pas bien grande, un mètre soixante trois précisément. Un peau pâle, parée ça et là de grains de beauté, quelques rondeurs, des hanches assez bien dessinées et une poitrine peu proéminente sans être inexistante pour autant. En dehors de cela, on ne peut pas dire que le physique de Rachel soit extraordinaire.

Mais si son corps ne se démarque pas, son visage marquera les esprits, lui. Légèrement carré mais aussi arrondi, une bouche ni trop grosse, ni trop fine, ni même sèche. Si on s'y attarde, on pourra voir qu'un côté de ses lèvres n'est pas égal à l'autre. Les fossettes creusées par le sourire qui la caractérise lui donnent tantôt une expression enfantine et joviale, tantôt la rend plus "femme" que jamais. Un peu plus haut, sur sa joue gauche, un grain de beauté y est posé. On peut distinguer que son nez n'est pas parfaitement droit, au moins est-il bien proportionné. Si vous lui demandez, elle vous dira qu'elle le tient de son père. Mais ce qui captivera l'attention, ce sont ses yeux. Des prunelles couleurs de vin, d'un bordeaux profond à l'ombre. Mais laissez le soleil les éclairer, et une lumière violette, tirant sur l'améthyste illuminera ce regard si particulier. Au-dessus de ces deux pierres si changeantes, ses sourcils, axe principal de son expressivité changent tout aussi facilement, passant de la bienveillance à l'inquiétude, de la peur à la détermination. Et le tout est couronné d'un chevelure longue, brune aux reflets légèrement rouges, rattachés en demie-queue de cheval au repos, et en un chignon serré sur la nuque en exercice. Lorsqu'ils sont lâchés, ses cheveux se laissent même parfois aller à former de vagues boucles, tout en souplesse.

Bien qu'elle s'apprête à porter l'uniforme des légions, Rachel aime les vêtements simples et élégants, et les couleurs qu'elle portera le plus volontiers sont le mauve et le rose très pâle, mais le tout de manière toujours sobre. Cependant, elle ne se séparera jamais d'un bijoux particulier: un crucifix en or particulièrement fin qui lui vient de ses parents.

Devant un tel physique, difficile de croire que cette jeune femme ait pour ambition de se battre contre les titans. Et pourtant...
.


Raconte ta vie

La famille Stern était installée à l'abri du mur Maria depuis des générations. Pourquoi ? Car entre ces murs, les terres agricoles abondaient, jadis. Et c'est ici que les vignobles de cette grande famille se sont implantés, profitant d'un terroir plutôt propice. Les ancêtres de Rachel avaient développé leur activité et leur vin à tel point que leurs crus étaient follement appréciés derrière le Mur Sina. Ainsi, le clan pouvait vivre confortablement, dans une grande demeure qui dominait les vignobles. Cependant, il en faisait profiter les habitants voisins du domaine en fournissant des emplois.

Fille unique de Charles et Constance Stern, Rachel était ce qu'on appelle une fille bien née: aimée, choyée, éduquée, ses parents, surtout sa mère, s'attachaient à lui bâtir un cocon pour la préserver du climat de peur permanente auquel est soumise l'humanité. Ainsi, elle avait grandi dans l'ignorance de la peine. Cela ne faisait pour autant pas d'elle une enfant gâtée, elle avait toujours été éduquée dans le respect de toute chose. Elle n'était pas non plus totalement ignorante, au contraire, elle adorait se cultiver, apprendre, toujours plus. Et elle savait qu'au-delà des murs s'étendait l'enfer. Au respect s'ajoutait donc la reconnaissance d'avoir la vie qu'elle avait, protégée, par le mur Maria, et par sa famille.

Mais cette vision idyllique de l'existence allait bientôt se retrouver chamboulée à jamais. A 15 ans, Rachel fit la connaissance d'un jeune garçon. C'était à l'époque des vendanges, et il travaillait dans les vignobles de son père. Un jeune homme rachitique, petit... et figé dans une expression de colère. Il était de deux ans son aîné. Elle l'observa souvent, au cours de promenades. Préoccupée par cette mine perpétuellement renfrognée, elle ne put résister à l'envie de faire sa connaissance. Ce ne fut pas chose aisée, le garçon était plutôt réticent. Cependant, il ne pouvait pas nier qu'ils aient tous deux des atomes crochus et autres points communs, surtout d'un point de vue du tempérament. Et inévitablement, ils finirent par devenir amis. Rachel, d'ordinaire si solitaire avait enfin trouvé un compagnon. Plus le temps passait, plus ils étaient proches, et la jeune fille n'hésitait pas à se confier à ce garçon si mystérieux. Mais très vite, la situation lui échappa sans qu'elle ne put s'en apercevoir, et encore moins faire quelque chose. Malgré ses nombreuses tentatives, Rachel n'avait jamais pu percer le secret qui rendait ce jeune garçon si morose. Elle avait pu le faire sourire, et s'en était contenté. Ce garçon était en réalité un venin, un poison qui allait précipiter un destin tragique. Il exerçait sur elle une pression insidieuse, il l'avait atteint en plein coeur et manipulait la jeune fille à sa guise désormais. Il entreprit de la couper de sa famille, lui disant qu'ils l'enfermaient dans ce cocon d'illusions pour mieux la garder sous leur joug. Il s'était montré si convaincant que Rachel finit par y croire. Elle s'emmura à son tour dans un silence froid qui ne lui ressemblait pas, se mentant chaque jour un peu plus à elle-même.

Un jour, le jeune garçon, qui semblait couver une certaine colère depuis quelques temps, la somma de fuir avec lui, "pour son bien, pour lui montrer la vie, la vraie". Elle le suivit sans réfléchir, renia ses parents qui étaient malheureux de voir leur fille devenir si distante avec eux sans pouvoir se l'expliquer. Elle partit, laissant tout derrière elle. Maintenant seul, c'est à ce moment que la vraie personnalité de son "ami" se révéla à elle. Elle lui appartenait et se mit à la torturer, aussi bien physiquement que mentalement. Rachel était désemparée devant un tel retournement de situation, mais l'emprise de ce garçon était si intense qu'elle ne put s'échapper et continua d'endurer cette torture pendant des mois. Jusqu'à ce qu'il tente de la violer. Cette fois, c'était le coup de trop, la peur ne paralysait plus Rachel, au contraire, cette fois, elle la poussa à agir pour se libérer de son bourreau. Un couteau traînait là, un de ceux avec lequel ce garçon odieux lacérait sa peau. Au moment où il allait la souiller, elle l'empoigna et l'enfonça dans le cœur de ce monstre.

Horrifiée, humiliée, blessée, détruite, trahie, Rachel n'avait plus qu'une idée: retourner au domaine de ses parents. mais le plus terrible l'attendait encore. car en ce jour précis, l'Humanité allait de nouveau connaître la peur, le sang et les ruines. Le Mur Maria avait cédé, il était trop tard. Quand Rachel arriva au domaine, elle trouva le bâtiment soufflé, les vignes saccagées. Elle se précipita vers sa maison pour tenter de secourir ses parents mais ne trouva que leurs cadavres. Ils étaient morts écrasés par l'effondrement de la bâtisse, probablement écrasée par un débris du mur ou par... un titan... Elle hurla, pleura toutes les larmes de son corps devant le spectacle de sa vie entière démolie, et veilla quelques heures les corps sans vie de ses parents. Elle récupéra le crucifix de sa mère quand, dans le silence, un grognement étrange se fit entendre. Rachel tourna très lentement la tête pour apercevoir derrière elle un titan. Cette image restera gravée dans sa mémoire: immensité molle au sourire menaçant... Ce sourire qu'elle avait déjà vu chez son bourreau fou. Elle allait mourir, elle aussi, alors, dévorée par un titan. Mais ce fut sans compter sur l'intervention d'un soldat qui, surgissant de nulle part la saisit pour la sauver de la mort qui l'attendait. La vitesse, la vision de ce titan immonde, les ruines du domaine et de son bonheur qui s'éloignaient, puis le vide.

Rachel se réveilla au milieu d'autres réfugiés qui s'entassaient dans des embarcations pour rejoindre l'enceinte du mur Rose. Seule, elle ne savait pas ce qui se passait réellement, pas plus qu'elle ne savait quoi faire. Elle fut recueillie par un médecin qui pansa toutes ses plaies: celles causées par son ancien bourreau ainsi que ses mains abîmées au sang dans les ruines. Mais jamais elle ne dit mot. Elle resta ainsi silencieuse pendant plus de trois mois. Ce médecin, Orwell, avait décidé de la garder pour soigner toutes les séquelles de ce funeste jour, y compris celles de l'âme. Un jour, elle finit par se confier à Orwell, lui racontant tout dans une crise de larmes comme jamais elle n'en avait jamais eu. Orwell l'écouta attentivement et lui sourit. Il la prit chez lui, elle pouvait rester "aussi longtemps qu'elle le souhaite, aussi longtemps qu'il le faudra pour guérir complètement".
cinq ans s'écoulèrent, Rachel eut alors 20 ans. Les cicatrices sur son corps avaient disparue, ne restaient que celles de son cœur. Elle était encore hantée par les souvenirs de torture, de destruction et de mort... Elle prit alors la décision de se relever pour de bon et s'engagea alors dans la 105ème division, forte d'un renouveau qu'elle attendait. Libérée du joug du fantôme de celui qui l'avait trahie, elle avait finit par retrouver ses valeurs, sa vérité.

Elle allait se battre pour l'humanité, pour que le monde puisse sourire de nouveau. Et quand la paix serait revenue, elle retournera sur le domaine et redonnera naissance aux grands vins de la famille Stern..

T.T.S. McKingdom


Dernière édition par Rachel Stern le Mer 11 Fév - 18:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Rachel, héritière trahie.   Mer 11 Fév - 18:25

Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Rachel, héritière trahie.   Mer 11 Fév - 18:30

Merci, je vois que toi aussi tu est inscrit sur ce forum.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Rachel, héritière trahie.   Mer 11 Fév - 18:31

Oui ça fait un moment que je suis dessus et il est très sympa.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Rachel, héritière trahie.   Mer 11 Fév - 18:33

je l’espère car l'autre me déçoit particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas

Etudiant en Littérature

I am
Messages : 243
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 20


Feuille de personnage
Groupe: Civils
Réputation:
2/500  (2/500)

MessageSujet: Re: Rachel, héritière trahie.   Jeu 12 Fév - 9:41

Déjà bienvenue parce que je suis pas une sauvage °^°

Ensuite comme on en a discuté sur la CB hier, j'aimerais et il serait préférable si tu souhaites rester parmi nous que tu changes de personnage. Ce n'est pas contre toi, c'est juste histoire de faciliter les choses pour tout le monde et partir sur de bonnes bases. Puis si tu as besoin d'aide pour te créer un perso, tu peux toujours demander de l'aide au staff ou même aux autres membres, on t'enverras pas bouler o/
Bref voilà laisse moi savoir si tu acceptes cette condition~

**********************************


   

Bring me to life

He saw Rei's booty and he likes it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rachel, héritière trahie.   Aujourd'hui à 18:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Rachel, héritière trahie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dois je lui pardonner après qu'elle m'a trahie......
» [Ward, Rachel] Intuitions
» [Alvtegen, Karin] Trahie
» RACHEL MORGAN (Tome 1) SORCIERE POUR L'ECHAFAUD de Kim Harrison
» [McKinley, Tamara] L'héritière de Jacaranda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DURARARA!! :: Pour commencer... :: Refusées-