Oubliez votre vie banale à Ikebukuro
 

Partagez | 
 

 Quill Hope ♠ I'm gonna swing from the chandelier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Quill Hope ♠ I'm gonna swing from the chandelier...   Mar 21 Avr - 17:30


Quill Hope, at your service!



Nom: Hope
Prénom: Quill (prononcé à l'anglaise, please ! :'D)
Age: 17 ans
Sexe: Femme
Groupe: Civile
Rang: Voleuse
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Signes particuliers: À part un grand tatouage représentant des ailes en noir et blanc dans son dos, rien de bien particulier.


Pseudo: Quill, Hanji, Chess, Rico...
Age: 17 ans owo
Comment avez vous trouvé le forum? Admin qui a craqué bonjouuuur Yao /PAN
Des suggestions pour l'améliorer? Nan, it's perfect uwu
Mental de rageur ou pas...



Quill est davantage le genre de fille à être la grande soeur de tout le monde, en un sens. Elle est juste comme ça; sa nature fait d'elle une jeune femme sympathique avec qui il est facile de s'entendre... tant qu'on ne lui tombe pas carrément sur les nerfs. Sinon, tout est rose lorsqu'on est avec elle. Elle préfère protéger les plus faibles et les aider comme elle peut, que ce soit en leur donnant un peu d'argent ou en leur apportant de la nourriture de temps à autres pour s'assurer qu'ils se tiennent en santé et qu'elle ne se détériore pas. Elle est aussi du genre à se mêler de ce qui ne la regarde pas, cause de plusieurs des blessures et cicatrices qui recouvrent tout de même assez souvent son corps frêle. Surtout parce qu'elle tente d'intervenir le plus souvent possible lorsqu'elle remarque que quelqu'un se fait tabasser, menacer, agresser, même si c'est avec une arme ou non. Ses airs noirs et extrêmement menaçants sont souvent assez pour freiner les envies de meurtre de l'adversaire. Elle n'hésite jamais à frapper en cas de nécessité... et par impulsion parfois.

Sinon, autres qualités qu'elle possède sont une gentillesse hors du commun, un niveau d'affection à donner assez élevé, un niveau de sociabilité encore plus haut et surtout, son grand coeur. Elle affiche toujours un grand sourire qui n'est que très rarement remplacé par une autre expression. Un sourire radieux, qui exprime tout le bonheur qu'elle éprouve à faire ce qu'elle fait dans la vie malgré son très jeune âge. On peut déceler une détermination sans bornes dans les yeux émeraude de la jeune femme, et ce, peu importe la situation. Elle se force à demeurer forte dans des situations difficiles, bien qu'elle peut parfois agir en grosse gamine gâtée. Ce qui est plutôt rare, en fait.

Côté défauts, elle en a plusieurs, aussi. Dont un est son impulsivité. Elle ne réfléchit pas avant d'agir et a tendance à se foutre dans le trouble à cause de cela. C'est dans sa nature d'ailleurs. Ensuite, il y a une... drôle de manie, si je puis dire, qu'elle a développée durant son temps passé dans les souterrains; dès qu'elle se sent stressée, elle doit absolument soit prendre un coup (un bon grand verre de whiskey en général) ou juste carrément fumer une clope (volée aux riches, soit dit en passant). C'est une manie qu'elle ne comprenait pas elle-même, mais elle n'arrivait pas à ne pas le faire. C'était libérateur pour elle malgré que ça lui réduirait les poumons et le cerveau en charpie un jour.




Tu ressembles à quoi ?



Physique? Enfin, ce n'est pas si difficile que ça, en fait. Quill possède une silhouette très clairement féminine, à commencer par sa poitrine qui, avouons-le, est légèrement plus abondante que la moyenne des filles de son âge. Elle a beaucoup de difficulté à se vêtir pour cette raison, d'ailleurs. Enfin, elle possède une figure de sablier comme le diraient certains, avec des hanches légèrement plus larges et une taille plus fine. En matière de hauteur, elle fait vraiment gamine, n'atteignant plus plus de 1m58. Mais ce n'est pas à cause de sa carrure frêle et minuscule qu'il faut la sous-estimer. Elle est assez forte, pour une fille, et assez bien entraînée pour arriver à mettre un potentiel agresseur dans les pommes en moins de trente secondes. Après tout, on doit savoir se défendre quand on vit dans la rue. Assez agile, elle maîtrise avec une perfection inestimée presque toutes les manoeuvres possibles à la 3DMG. Mais bon. Elle possède un visage fin, aux traits à la fois durs et très doux. Son sourire est suffisant pour rassurer les gens autour d'elle quant à ses intentions; elle ne fait jamais de mal aux innocents et cela se voit très bien par la tronche toute adorable qu'elle sert aux gens qu'elle aide. Sur sa tête pousse une touffe de cheveux roux en bataille et peu entretenus, toujours attachés en deux queues de cheval courtes de chaque côté de sa nuque.

Cependant, son trait le plus frappant, ce sont ses yeux. De la couleur d'une émeraude pure, sans pourtant réellement l'être. C'est plutôt une couleur rappelant l'océan, des lueurs vert d'eau qui s'y reflétaient lorsque le soleil se pointait et daignait le gracier de sa lumière. Des yeux expressifs, qui ne sont pas difficiles à lire contrairement à certaines personnes. Il est facile d'y déceler ce qu'elle ressent. Et comme Quill est très expressive, il est encore plus aisé de savoir si vous lui plaisez ou non en tant que personne seulement en observant ses réactions. C'est magique parfois.



Raconte ta vie


» Party girls don't get hurt
Can't feel anything, when will I learn
I push it down, push it down. »


Ugh. La voilà de nouveau assise devant ce comptoir mal lavé de la taverne où elle était devenue une cliente habituelle. C'était quoi, la cinquième, sixième soirée d'affilée qu'elle était ici? Elle ne savait pas, et apparement elle ne voulait pas savoir non plus. L'alcool qu'elle avait ingéré mélangé en plus aux vapeurs étranges de sa clope lui grisaient l'esprit au maximum, tellement qu'elle n'arrivait plus vraiment à penser tout à fait normalement. Elle avait beau avoir seulement 17 ans... mais avec ce qu'elle avait vécu depuis sa plus tendre enfance, elle avait bien le droit d'y être, de se saouler la tronche et de fumer comme bon lui semblait. C'était avantageux pour elle, en fait; elle arrêtait de ressentir, de se blesser mentalement en faisant ceci. Depuis les dernières années elle n'avait jamais été aussi détendue que lorsqu'elle buvait et fumait.

» I'm the one for a 'good time call'
Phone's blowin' up, ringin' my doorbell
I feel the love, feel the love. »


Ce n'était pas la première fois qu'elle se laissait aller comme ça. Qu'elle se trouvait une personne qui avait les mêmes envies qu'elle, homme ou femme, peu importe, et qu'elle se laissait entraîner jusque chez ladite personne en échange d'une petite somme d'argent. Non, non. Elle n'était pas une prostituée, bien qu'on aurait pu la traîter comme telle. Non, en fait c'étaient ces gens qui la récompensaient pour l'effort qu'elle faisait pour leur faire plaisir. Littéralement. Elle le faisait de son plein gré, pas parce qu'elle avait été payée pour assouvir les désirs parfois un peu étranges des gens qui la sollicitaient de temps à autres. Et c'est cet argent qu'elle venait dépenser dans les bars et tavernes de toutes sortes, dès qu'elle avait du temps libre. Et ç'arrivait de plus en plus souvent, en fait.

Normalement, cet argent était destiné aux gens qu'elle aidait comme elle le pouvait dans les souterrains, sous la ville de Stohess où elle habitait dans un quartier plus pauvre et moins bien entretenu, tellement louche que même les Brigades n'osaient pas y poser les pieds. Elle s'y était habituée en fait, à ces airs délâbrés et tout simplement bizarres de ces quelques ruelles où s'entassaient les sans-abris qui avaient leur passeport pour la surface. Comme elle. Heureusement elle avait sa propre maison, bien qu'en mauvais état. Bref, l'argent qu'elle se faisait de ces rencontres souvent nocturnes et insignifiantes pour elle n'était généralement pas destiné aux pratiques d'alcoolique auxquelles elle s'adonnait. Bien qu'elle l'utilisait à cette fin quand même. Surtout pour oublier ces rencontres souvent douloureuses et noyer les souvenirs dans l'alcool afin de les oublier définitivement. Bien que ça n'arrivait pas souvent.

» One, two, three
One, two, three DRINK
One, two, three
One, two, three DRINK
One, two, three
One, two, three DRINK
Throw 'em back 'til I lose count. »


Shooter après shooter elle buvait, toujours dans le but de se débarrasser de ces horribles souvenirs qu'elle avait de ses précédentes rencontres. Elle en avait marre de tout ça. De devoir se fier à l'alcool pour effacer ces maudits souvenirs. Comment en était-elle arrivée à faire ce genre de choses, de toute façon? Ah, oui. Ses parents étaient morts alors qu'elle n'était qu'un poupon. Elle dut survivre avec quelques enfants du quartier pauvre de Stohess qui avaient pris le nourrisson en pitié et avaient décidé de s'en occuper. Ce sont eux qui lui avaient donné son nom. Quill. Plume, si l'on traduit comme il se doit. Puis Hope en nom de famille. Espoir. Comme si Quill était une plume de l'espoir. Elle n'avait jamais compris pourquoi ils avaient choisi ce nom pour elle, mais elle leur en était reconnaissante tout de même.

Depuis qu'elle vivait avec eux, on lui avait appris à voler des autres pour survivre. C'est ce qu'elle a toujours fait, en réalité. Et elle était passée maître en l'art de la tromperie et de la ruse, arrivant à choper tout plein de trucs sans que personne ne s'en rende compte. Elle avait été capable à plusieurs reprises de voler des choses aux soldats des Brigades, dont son équipement tridimentionnel et tout plein de bombonnes de gaz afin de pouvoir remplacer les anciennes lorsqu'elles n'en contiendraient plus. Elle survivait plutôt bien jusqu'à maintenant.

» I'm gonna swing from the chandelier
From the chandelier
I'm gonna live like tomorrow doesn't exist
Like it doesn't exist. »


Malgré tout cela et sa certaine liberté, Quill n'avait jamais eu ce sentiment d'être libre. Elle avait toujours pensé comme si, à cause de son statut de criminelle non-trouvée/recherchée encore, elle n'était rien d'autre qu'un objet aux yeux des plus riches, tout comme les gens dans les souterrains. Un objet duquel on pouvait se servir une fois, puis s'en débarrasser ensuite. Elle n'aimait pas cela. Elle était prête à tout faire pour cesser de ressentir cette impression qu'elle n'appréciait pas le moindrement.

Mais... avant de se lancer dans cette quête de liberté, elle resterait ici encore un peu. Accoudée à son bar, en attendant que revienne le jour, demandant toujours à ce que son verre soit rempli dès qu'il serait vide. Elle se sentait à moitié morte, en réalité. Comme si sa vie n'avait aucun sens à part se donner corps et âme afin d'assurer le bien-être des autres autour d'elle. De s'assurer que personne ne meurre encore une fois alors qu'elle pouvait clairement y faire quelque chose. Mais c'étaient des morts inévitables, même si elle avait été avec eux, ils seraient décédés sous ses yeux de toute façon. Quill soupira légèrement, observant le liquide doré dans le petite verre de vitre qu'on lui eut remis alors qu'elle était perdue dans ses pensées.

Son whiskey serait son seul ami pour le moment, fallait le croire...

» I'm holding on for dear life
Won't look down, won't open my eyes
Keep my glass full until morning light
'Cause I'm just holding on for tonight... »



T.T.S. McKingdom


Dernière édition par Quill Hope le Mer 29 Avr - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: Quill Hope ♠ I'm gonna swing from the chandelier...   Mer 22 Avr - 12:03

Hâââh, t'as Isa en avatar *jumping*
Revenir en haut Aller en bas
 
Quill Hope ♠ I'm gonna swing from the chandelier...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anthony Hope, "Le prisonnier de Zenda"
» [AF] 14, Hope street -Akross Con 2010-
» Scott Hope
» [Touchstone Pictures] Swing Vote - La Voix du Cœur (2008)
» Raising Hope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DURARARA!! :: Pour commencer... :: Validés-