Oubliez votre vie banale à Ikebukuro
 

Partagez | 
 

 Bertholdt Fubar ▬ «We're... Warriors...»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Bertholdt Fubar ▬ «We're... Warriors...»   Jeu 2 Juil - 16:29



Fiche de présentation





Nom : Fubar
Prénom : Bertholdt
Age : 16 ans
Sexe : Masculin
Groupe : Bataillon d’Exploration
Rang : Soldat
Orientation sexuelle : Bisexuel
Signes particuliers : /
Pseudo : Y a un perso’ ici qui porte le même prénom que le mien, mais vous saurez jamais lequel, en attendant je vous autorise à m’appeler Bidule c: .
Age : Gneh. 21.
Comment avez vous trouvé le forum ? Bonne question. Je l’ai trouvé ce matin mais le comment du pourquoi m’est déjà sorti de la tête.
Comment le trouvez vous ? Beauuu ** Y a des trucs qui bougent partout, je vais pouvoir m’amuser avec pendant des heures maintenant c:


Votre caractère

Bertholdt n’est pas le genre de personne que vous pourriez voir tous les jours. En même temps, il faudrait déjà que vous le remarquiez. Ce qui n’est pas toujours chose facile au milieu des énergumènes qui l’entourent. Bien que physiquement parlant, il pourrait attirer les regards, de par sa taille, ce n’est certainement pas grâce à son caractère qu’il va pouvoir se démarquer. Ce serait même le contraire. Aussi taciturne qu’une carpe, aussi transparent qu’un caméléon, aussi observateur qu’un [Insert animal name here], il pourrait très bien passer pour, -Non, pas un ninja siouplait confondez pas tout.- une tapisserie, ou encore un pot-de-fleur. C’est très simple à comprendre. Si vous voulez entamer une conversation de groupe, dont il en fait partie, vous le remarquerez à la limite au début, puis l’oublierez petit à petit jusqu’à ne plus remarquer sa présence, sans doute faute à sa prise de parole limitée, voire même inexistante, et à sa tendance à se placer en retrait.

Le jeune homme est quelqu’un de très réservé, qui ne parlera qu’à contrecœur de lui-même, et quand il le fait, ce sera généralement en négatif. Pessimiste ? Non pas vraiment. Manque de confiance en soi, et aussi en les autres, serait nettement plus exact. Si jamais il vous prend l’envie d’en savoir plus sur lui, peut-être que le lui demander directement n’est pas la meilleure des choses à faire. Il risque de se refermer sur lui-même ( Ouais. Comme une huitre.) et de vous répondre plus froidement qu’autre chose. On vous a dit qu’il était réservé, il le montre de toutes les manières possibles et inimaginables physiquement parlant, alors si vous essayez quand même de l’enquiquiner avec ça, faut pas vous attendre à une réaction positive de sa part. Il ne vous pose pas de question, alors n’en posez pas.

Quoiqu’il en soit, bien qu’il ait tendance à toujours rester en arrière, ce n’est pas pour autant qu’il faut sous-estimer ses capacités. Même s’il ne s’en vantera jamais, il est quand même arrivé troisième de sa promotion. Il aurait peut-être pu faire mieux, qui sait, cependant, ce n’est certainement pas son cruel manque d’initiative qui l’aura aidé. Le jeune brun a en effet, un peu trop tendance à suivre ce que disent les autres, sans même essayer de formuler sa propre opinion. Il est tellement plus facile de suivre que de chapeauter. Vous verrez sans doute en lui quelqu’un qui n’est pas spécialement difficile, et qui sera souvent en accord avec vous, peut-être même un peu trop pour que cela puisse paraître franc. Bien sûr, il suivra votre idée, ou fera comme si il la suivait, mais il n’en pense pas moins intérieurement.

Parlons-en de son for intérieur. Il y a bien une explication à sa manière de se tenir et à son semblant de non sociabilité. S’il est si renfermé, c’est qu’il n’a pas vraiment le choix. Un secret, quel qu’en soit sa nature, représente un poids pour la personne le gardant. Imaginez un instant que le vôtre concernerait le destin de l’Humanité. Et plus précisément, sa destruction. Imaginez tout simplement être Le Titan Colossal, celui que la pluparts de vos collègues cherchent à éliminer. Vous ne pourriez sans doute pas le crier sur tous les toits, ce serait complètement stupide. Et suicidaire. Alors d’une part, pour éviter de faire une bourde, Bertholdt préfère se taire et écouter les autres. Tant qu’on parle des autres, si il évite de se lier toute amitié, quelle qu’elle soit, c’est pour la même raison. Il faut bien se faire une raison, au final, il devra les tuer. Alors pour éviter de souffrir de trop, pour ne pas avoir à trop supporter leur regard, il préfère rester en retrait. Méthode plutôt lâche, mais lui-même admet ne pas faire preuve de courage. Il doit déjà supporter trop de choses pour en plus rajouter celle de voir la chute et la mort de ceux qui seraient alors ses amis. Ou même, si un jour, ils apprenaient qu’il était l’auteur de l’horreur qu’ils devaient vivre quotidiennement, qu’il était entre autre à la base de l’invasion des titans au sein même des murs, pourrait-il supporter leurs regards accusateurs ?


Certainement pas. Il vit donc dans la peur constante que quelqu’un découvre quelque chose, qu’on se mette à le regarder avec dégoût, qu’on le traite de lâche, de tout ce que vous voulez qui ne soit pas franchement sympathique. Lui, tout ce qu’il veut, c’est mener à bien sa mission et rentrer chez lui, point barre. Cependant, et heureusement dans un sens, il n’est pas le seul à être embarqué là-dedans. A vrai dire, cette mission concerne trois personnes. Lui, Annie et Reiner. Le brun est d’ailleurs inséparable de ce dernier. Pratiquement toujours collés ensemble, il le suit un peu comme son ombre, suivant généralement ce qu’il lui dit, tirant un peu la tête –même si ça ne se remarque pas franchement extérieurement- lorsqu’il se rapproche un peu trop des autres. Mais le plus dur sans doute est de voir son meilleur ami sombrer dans une sorte de dédoublement de personnalité, sans pouvoir faire autre chose que de le regarder faire. Pourquoi lui lancer la dure réalité en pleine figure lorsqu’il a l’air plus heureux en l’ignorant ? Mais au moins, en compagnie du blond, il n’a pas besoin de cacher quoique ce soit, il n’a pas à imaginer la tête qu’il ferait en apprenant sa véritable nature, étant donné qu’il partage tout avec lui, ou presque. Et puis, c’est la seule personne pour qui il se bougerait réellement. Si vous essayez de vous en prendre au blond, c’est sûr que ce qui faisait office de tapisserie jusque-là deviendra…vivant.

Avec Annie, c’est un peu plus différent. Il ne sait pas trop comment s’y prendre avec elle, étant donnés qu’ils sont tous les deux très loquaces, leurs conversations ne sont pas vraiment des plus passionnantes, et laissent souvent des blancs sauvages apparaître et tirer en longueur. Durant lesquels le brun compensera ses mots par de la sueur tiens. Il faut bien que son stress s’exprime par quelque chose hein. Au point où il en est, c’est le moindre de ses soucis vous savez. Bref. Tout ça pour dire qu’avec la blonde, il préfère nettement la regarder que de l’approcher trop près et devoir lui parler. Idem pour Ymir. Sauf qu’Ymir, il est plutôt méfiant envers elle, encore plus que les autres. Il ne sait pas trop dire comment ni pourquoi, mais il ne la sent pas, il la préfère nettement collée à Christa que près de lui. Quant aux autres… Eren, bien qu’il admire sa ténacité et son courage, chose dont il manque lui-même cruellement, il reste pratiquement muet en sa présence. Après tout, Jäger est le but ultime de leur mission, et il donne un peu du fil à retordre. Plus que ses deux amis, Mikasa et Armin. Du moins, du point de vue de Bertholdt, ils sont nettement plus calmes, et c’est tout ce que le brun demande.

Enfin. Voilà en gros le spécimen. Il est en tout cas clair que vous ne retirerez pas grand-chose de lui si vous voulez une quelconque information, ni si vous vous chercher un meilleur pote. Dans ce dernier cas, vous feriez nettement mieux d’aller voir ailleurs.
.


Votre physique

Le jeune homme aurait pu se faire passer pour quelqu’un de parfaitement banal, si seulement il faisait quelques centimètres de moins. Mais bon. Ce n’est pas non plus comme s’il était né avec une déformation génétique ou alors avec des cheveux rose fluo. Heureusement, il aurait eu l’air très fin, c’moi qui vous le dit. En attendant, il est tranquille au niveau de ses cheveux, qui n’ont pas une teinte plus que bizarroïde, mais qui se sont contentés d’être d’un brun froncé, des plus banals. Ce qui ne le dérange pas le moins du monde. Quant à sa coupe, elle n’a, elle non plus, strictement rien de bien particulier. Coupés court, heureusement pour lui qu’ils sont raides, sinon ça aurait pas été la joie le matin, ils ne le gênent nullement quelle que soit la situation, et c’est le principal pour lui. –Et puis aussi assez courts pour qu’on ne puisse pas s’amuser à essayer de lui faire des palmiers ou autres coiffures tout aussi ridiculisantes. –Néologisme, prout.- Il se donne déjà assez en spectacle le matin avec ses positions plus exubérantes les unes que les autres, pas de sa faute quand même s’il a le sommeil agité, le pauvre.-

Pour continuer sur son visage, vous remarquerez certainement ses yeux d’un vert émeraude, un peu inclinés, lui donnant un léger air de ressemblance avec un cocker. Mais ne vous inquiétez pas, il n’ira certainement pas vous mendier de la nourriture à l’heure des repas. Au moins, il saura quoi faire si jamais un jour il crève la dalle. Autre chose que vous pourrez aisément remarquer sur son visage, c’est son nez, -A moins qu’il ne soit à côté d’Annie- légèrement aquilin. Mais ce n’est certainement pas le plus important que vous pourrez voir de votre vie. Pour le reste, il n’y a pas grand-chose à relever. Un visage allongé, des oreilles non décollées et bien dégagée par rapport à sa coiffure, et une bouche fine, dont les coins on plus tendance à aller vers le bas que vers le haut. Ils sont en accord avec la gravité, que voulez-vous. Et puis il y a ses sourcils. Fins et souvent légèrement froncés, lui donnant un air et stressé en permanence, air qui sera amplifié par sa capacité à suer dans n’importe quelle condition. –La classe totale quoi, z’êtes sûrement jaloux.-

Comme dit un peu plus haut, le point le plus marquant dans son physique est sa taille, atteignant le mètre 92, faisant de lui le plus grand de sa promotion, et lui donnant un air élancé, plus marqué une fois qu’on le voit juste à côté de Reiner –quasiment tout le temps du coup- ses épaules et sa carrure ne rivalisant absolument pas avec celles du blond. Il ne faut cependant pas sous-estimer ses capacités physiques, ce ne serait qu’une terrible erreur de votre part. Maintenant, faites comme vous le sentez. Du point de vue de son uniforme, Bertholdt porte la veste règlementaire, n’ayant de toute manière pas de raison de faire un écart à ce niveau-là, un tee-shirt bleu/vert, ainsi qu’un pantalon blanc. En bref, mis à part le tee-shirt bleu à col rond, il fait comme tout le monde. De par sa manière de se tenir, souvent droit, les mains derrière le dos, ou alors le long de son corps, et les épaules droites, il parait faire encore quelques centimètres de plus.

Quoiqu’il en soit, si jamais vous voulez le trouver, dans une foule, ce ne sera pas très difficile, bien qu’il ne s’agisse pas du plus grand, il dépasse quand même pas mal de monde, et puis si vous arrivez d’abord à repérer Reiner, Bertholdt ne doit pas être extrêmement loin. Peut-être même plus proche que vous ne le pensez, il vous suffira juste d’ouvrir un peu mieux les quinquets.
.


Votre histoire

On aurait pu commencer par « Il était une fois. » et finir par «  Ils vécurent heureux et mangèrent eurent beaucoup d’enfants. ». Seulement on ne se trouve pas vraiment dans un conte. Et encore moins dans un conte de fée. Si c’était le cas, premièrement on le saurait depuis longtemps et deuxièmement, le monde ne serait certainement pas ce qu’il est maintenant. On ne vous apprendra rien là-dessus. Bref. Ici, tout commence à Pétaouchnock-les-Oies/Lenomquevousvoudrezdonner. Un petit village à l’extérieur des murs. Très loin des murs. Fort Fort Lointain si vous voulez, ouais. Mais ici, pas question de marécage ni d’ogres. –Mais de titans.-  Bref. Ce fut dans ce village que naquit et vécut Bertholdt durant un petit temps. Dans ce village que se trouve sa maison, son chez lui, tout ce que vous voulez. Et il tient à ce village. Son but encore aujourd’hui est d’y retourner. Cependant, il a dû tout quitter. Peu importe s’il était heureux là-bas, peu importe si sa famille est encore vivante ou non, peu importe son passé dans ce village, tout ce qui importe maintenant est d’accomplir sa mission et ensuite il pourra y revenir et peut-être repenser à son passé, à toutes les questions qui lui taraudent l’esprit. Pas avant.

Au départ, ils étaient quatre. A la fin, il n’en restera plus qu’un. Malheureusement pour Berwick, leur sentence fut irrévocaaaaable ! qui accompagnait nos joyeux lurons, son voyage fut écourté. Et pas de la meilleure des manières. Au moins, il n’eut pas à supporter son secret et sa mission, étant donné que lors de la marche vers le Mur Maria, il fût lui-même mangé par un titan. Ils auraient peut-être pu éviter sa perte. En vérité, Berwick s’est sacrifié pour eux, sous leurs yeux. Mais malgré sa perte, ils ne pouvaient pas abandonner. Ils ne pouvaient rien abandonner. Tout devait continuer, leur mission devait s’achever, s’ils voulaient pouvoir retourner un jour à leur village, sans subir d’autres pertes si possible.

Ils arrivèrent donc en 845 devant le Mur. Par politesse -parce que même quand on est un titan on reste civilisé quand même, oh.- Bertholdt frappa avant d’entrer. Avec son pied. Sous sa forme de titan. Il y a peut-être eus quelques dommages collatéraux. Mais au moins la voie leur était libre, c’était le principal, non ? Bon. Arrêtons de dédramatiser, ça ne sert pas à grand-chose. Même si on l’annonçait durant un spectacle de tarentules à claquettes –J’ai rien contre les tarentules à claquettes, reposez-moi ce téléphone de suite. Et…et cette fourchette aussi. J’étais sur le point de vous révéler quelque chose !-  il est certain qu’un « Je suis celui qui a fait le premier trou dans le Mur, ce qui fait que je suis un peu responsable avec mon poto de l’invasion des titans ici. » passerait très mal. Après, ce n’est que mon moindre avis. Quoiqu’il en soit, une fois les murs visés détruits, Bertholdt retrouva son corps d’enfant. (Plus fort qu’Alice, il n’a pas besoin de gâteau ou de boisson pour grandir ou rapetisser, adoptez Bertie ! Ps : A mettre hors de portée des enfants.)

Et quelques années plus tard, l’incident absolument pas oublié de tous, il s’enrôla dans l’armée humaine, avec Reiner, et plus précisément dans la 104ème Brigade. Bonjour l’agent double. Un titan (Même trois du coup, quatre si vous comptez Ymir, cinq Eren, qui dit mieux, allez faites monter les enchères.) parmi les…les tueurs de titans, c’est bien ça. Vous pouvez crier à la trahison si ça vous chante. Vous ne changerez en rien le destin de l’humanité derrière votre écran, je peux vous l’assurer. Heureusement, grâce à son jeu d’acteur inégalable (de tapisserie), personne ne perça la véritable identité de Bertholdt ou d’un de ses joyeux compagnons. Ils purent donc continuer leur petit bonhomme de chemin, durant trois ans de formation, pas si passionnantes que ça. Du moins, du point de vue de Bertholdt. Si vous étiez le Titan Colossal et que vous vouliez vous débarrasser des titans, il vous suffirait de vous transformer et puis de marcher un peu partout sur eux –comme un sale gosse qui veut détruire une fourmilière, ouais.- et le tour serait joué. Sauf que dans ce cas-ci, la transformation n’entrait pas dans l’équation, dommage. Et au terme de cette formation, le jeune brun en sorti troisième, juste derrière Mikasa et Reiner.

Et BIM. Nouvelle attaque. ( Qui a dit qu’il y avait un fil rouge ?) Mais écourtée cette fois-ci, parce qu’un soldat un peu trop motivé s’est pointé, empêchant Bertholdt d’aller jusqu’au bout de ses idées. Et il en était moins une lorsqu’il réussit à le repousser, à l’aide la vapeur émanant de son corps. Ceci dit, les titans se remirent à envahir la ville. De nombreuses pertes furent comptées, mais le protagoniste de cette histoire essaya de ne pas y penser, s’il s’était efforcé durant toutes ces années d’être si effacé, ce n’était pas pour faire dans le sentimental en voyant tous ces corps, de ses non pas camarades, ni collègues, mais étrangers. Il ne savait pas grand-chose d’eux, et vice-versa. Ce fut aussi à ce moment-là que son secret, leur secret fut mis un peu plus en danger. Dès le moment où Eren Jeager sorti d’un corps de titan, le brun le senti mal. Très mal. Mais dans un autre sens, il pouvait être lui aussi la clef de leur mission. Alors s’ils le ramenaient dans leur village, tout serait peut-être fini. Ils pourraient rentrer, après toutes ces années. Et ils pourraient peut-être alléger un minimum le poids de leur secret.

A la base, il voulait intégrer la Brigade Spéciale, et changea d’avis, optant plutôt pour la Section d’Exploration. Même choix que Reiner et que la plupart de ses « coéquipiers ».  Même choix qu’Eren.

(c) Annie pour Shingeki no Kyojin RPG


Revenir en haut Aller en bas

Mercenaire

avatar
I am
Messages : 157
Date d'inscription : 23/10/2014
Age : 20


Feuille de personnage
Groupe: Yellow Scarves
Réputation:
4/500  (4/500)

MessageSujet: Re: Bertholdt Fubar ▬ «We're... Warriors...»   Jeu 2 Juil - 16:39

Hello et bienvenue ! o/

Déjà fiche finie ? Beh... Du coup bonne chance pour ta validation ! owo

Tu m'as tué avec la référence à Koh-Lanta xD

Have fun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Bertholdt Fubar ▬ «We're... Warriors...»   Jeu 2 Juil - 17:45


Merci beaucoup /o!

( Je triche un peu, je fais généralement mes fiches avant de m'inscire (a) ) Et re-merci :3!

On fait ce qu'on peut avec la culture à portée des yeux! /out/
Revenir en haut Aller en bas

Etudiant en Littérature

avatar
I am
Messages : 243
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 21


Feuille de personnage
Groupe: Civils
Réputation:
2/500  (2/500)

MessageSujet: Re: Bertholdt Fubar ▬ «We're... Warriors...»   Jeu 2 Juil - 18:05

Bienvenue sur le forum owo

Sérieux j'ai ri comme une conne en lisant ta fiche c'était magique j'ai adoré Yao
Du coup ben j'ai pas grand chose à redire, c'est complet et ça colle au perso donc je te valide jeune padawan, au plaisir de te croiser en rp owo

**********************************


   

Bring me to life

He saw Rei's booty and he likes it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Bertholdt Fubar ▬ «We're... Warriors...»   Jeu 2 Juil - 18:56


Merci!


Et ça fait toujours plaisir d'entendre ça, ravi d'avoir pu te faire rire C:!

Encore merci pour la validation (>w<)/ !
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bertholdt Fubar ▬ «We're... Warriors...»   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bertholdt Fubar ▬ «We're... Warriors...»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marvel Icons HS 13 : les New Warriors 1
» Unicorn - Iron Warriors 3000 points
» ABC WARRIORS
» [JEU] CASTLE WARRIORS : rpg style warcraft[Payant]
» McFarlane : WARRIORS OF THE ZODIAC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DURARARA!! :: Pour commencer... :: Refusées-