Oubliez votre vie banale à Ikebukuro
 

Partagez | 
 

 Rico Brzenska ♦ Garrison Elite's Sole Survivor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Rico Brzenska ♦ Garrison Elite's Sole Survivor   Sam 1 Nov - 18:14


Fiche d'identification



Nom: Brzenska
Prénom: Rico
Age: 22 ans
Sexe: Femme
Groupe: Garnison
Rang: Chef de l'élite de la Première Division de la Garnison
Orientation sexuelle: Hétérosexuelle
Signes particuliers: //


Pseudo: Rico, Hanji, Annie... 8D /PAN
Age: 16 aaaans~
Comment avez vous trouvé le forum? J'suis Adminette avec Vivi. uwu
Des suggestions pour l'améliorer? Nope, it's perfect like dis *^*
Le calme avant l'orage



Rico Brzenska n'est pas une fille ordinaire mais, ça, il fallait s'y attendre, surtout puisqu'elle s'était engagée afin de devenir soldat. Elle est exceptionnellement intelligente et ses capacités de raisonnement sont difficilement surpassées. Cette jeune femme sait faire preuve d'un calme exemplaire, bien que par moments ce soit difficile de conserver une telle façade devant les situations qui se présentent, ainsi que d'une grande patience qui, encore une fois, ne semble pas toujours l'accompagner. Elle peut sembler froide et distante au premier abord, mais ce ne sont que les effets de ces longues années au sein de la Garnison et en compagnie de ses ivrognes de subordonnés qui l'ont rendue ainsi. Sans parler des nombreuses victimes des titans qu'elle a vues tomber, chose qui a contribué à lui construire un air plutôt désintéressé, froid, impassible. Malgré tout, elle a tendance à se montrer nerveuse par moments. Quand une situation ou un ordre de ses supérieurs lui font douter de quelque chose, elle n'aura aucune hésitation à indiquer son raisonnement par rapport à la situation. Elle est directe et dit toujours la vérité, qu'elle soit brutale, insultante ou même choquante. Si quelqu'un la fait rager, elle n'hésite pas à le remettre à sa place, que ce soit gentiment ou en le rabaissant carrément jusqu'à ce que la personne en question ne s'effondre en larmes devant elle (ce qui n'est jamais arrivé jusqu'à présent, pour vous rassurer).

La jeune Brzenska est aussi peu encline à créer de nouveaux liens avec les gens. Ses raisons sont simples; elle fait partie des forces armées chargées de la protection des murs et, par conséquent, des habitants de ceux-ci. Inévitablement, cela veut dire qu'elle pourrait mourir un jour au combat. Comme tous ses amis avant elle. Elle ne veut plus avoir à souffrir autant de la mort de quelqu'un, et elle ne veut surtout pas que quelqu'un ne soit chagriné par sa perte. C'est pourquoi elle a tendance à s'isoler lorsqu'elle n'a pas à rester au QG de la Garnison, ou quand elle n'a pas besoin de patrouiller sur les murs. De toute façon, j'crois pas qu'avec ce sale caractère de biatch qu'elle peut emprunter de temps en temps les gens seraient intéressés à être ses amis... sauf s'ils apprenaient à mieux la connaître, en fait.



Physically, I am...



Que pourrait-on dire de l'apparence physique de cette jeune guerrière? Disons-nous donc les vraies choses tout de suite, puisque nous y sommes; Rico n'est pas moche, elle est plutôt jolie, à vrai dire. Pas au point de la comparer à une top modèle, mais quand même belle. Ses cheveux sont d'un blond cendré tellement clair qu'ils semblent blancs, comme la fraîche poudrerie tombée sur les toîts des maisons en hiver. Sa peau est pâle, légèrement laiteuse, mais pas assez pour la faire paraître livide ou malade. Un petit nez fin et des lèvres bien dessinées agrémentent son apparence plutôt adolescente que jeune adulte.

Elle est assez petite de stature, cependant. C'est à peine si elle arrive à dépasser la jeune Annie Leonhardt, qui fait 153cm. Heureusement pour Brzenska, elle en fait 156cm. Il lui manque encore 4cm pour dépasser le caporal Levi, mais bon, c'est déjà un bon début d'être plus grande que la version humaine du Titan féminin. Sa musculature ne semble pas très développée, et c'en est bien le cas. Cependant, sa force n'en est pas amoindrie, elle est seulement cachée sous une apparence fragile et chétive. Elle possède aussi des courbes tout de même assez généreuses sans toutefois être trop prononcées. Mais son apparence, sous les vêtements uniformes de sa faction, est loin d'être son trait le plus marquant.

Elle possède de ces yeux. D'une couleur exquise, si pâle qu'ils semblent opalescents, translucides. D'un bleu-gris glacé, comme si ses iris avaient été taillés à même la grande eau gelée qui se trouve prisonnière des hautes montagnes, loin des vestiges du mur Maria. Bleu-gris comme le ciel par une journée pluvieuse, quand le soleil tente de percer les nuages. Bleu-gris, comme la couleur que l'on donne à un diamant lorsqu'il est dépeint sur une toile. Deux gemmes d'un aspect si recherché, cependant inutiles sans les lunettes qui leur permettent de voir le monde autour. Sans celles-ci, Rico serait pratiquement aveugle, juste pour donner une idée à quel point ses lunettes sont indispensables.



Raconte ta vie



Jetons les bases de l'histoire de cette pauvre âme infortunée. Déjà, nous pouvons affirmer qu'elle ne sera pas des plus belles ni des plus joyeuses, car depuis sa plus tendre enfance, la jeune Brzenska comprend presque tout ce qui se passe autour d'elle. Ses parents qui se disputent tous les soirs. Ses frères et soeurs qui se querellent pour aucune raison. Et elle, l'enfant sage du lot, seule dans son coin à dessiner, attendre que passe l'orage. Cependant, jamais il ne se calma, et toujours il devint pire; si bien qu'un jour ses parents se sont séparés, ses frères et soeurs partant avec l'un et laissant cette dernière seule avec l'autre. Père plutôt abusif, d'ailleurs, qui avait décidé que la seule enfant qui lui restait deviendrait forte et capable de se défendre, peu importe le prix. Pas le temps de pleurer le départ du reste de la famille, l'auto-défense est plus importante que ça.

Évitons de parler de ce que son violent paternel lui a fait subir durant toutes ces années. Disons simplement que ses actions sont ce qui lui a forgé cette carapace presque impénétrable qu'elle porte en permance autour d'elle, qui l'empêche de bien socialiser avec les gens par peur qu'ils s'avèrent être comme lui. Elle ne voulait pas avoir à endurer son père et d'autres gens abusifs en plus.

Toute son enfance, elle a appris à se battre, à se défendre; manier l'épée et le couteau, les arts martiaux. Développer des stratégies. C'est ce autour de quoi son enfance a tourné. Pas comme ces enfants qui ont leurs amis et des jeux auxquels ils pouvaient jouer ensemble, non. Elle était seule et ça a toujours été ainsi.

Bientôt elle fut enfin en âge de rejoindre le camp d'entraînement des cadets. Rico était absolument heureuse de s'éloigner finalement de son père. De toute façon, elle savait qu'elle ne le verrait pas souvent; il faisait partie du Bataillon d'exploration et elle, des jeunots à peine formés encore. Grâce à ses techniques et ses capacités pratiquement hors pair en combat et en théorie, il ne fut pas difficile pour elle de finir en tête du classement au bout de ces trois années d'entraînement intensif. Mais, contrairement à ce qu'aurait voulu son père (qui désirait plus que tout la voir intégrer les rangs des Brigades Spéciales), la jeune Brzenska avait décidé de suivre ces quelques personnes qu'elle avait inévitablement appris à connaître et les rejoindre parmi les soldats de la Garnison.

À partir de ce moment, elle ne put que gravir les échelons à partir du bas de l'échelle. Elle débuta en tant que soldat bien normal, à patrouiller de temps en temps dans les rues du district le plus proche ou encore d'aller vérifier que l'armement à portée de sa partie de la faction était toujours opérationnel. Elle eut à affronter quelques problématiques de temps à autres mais, somme toute, elle était bien meilleure que la grande majorité des membres de la Garnison (qui étaient pour la plupart trop soûlés pour comprendre ce qu'elle faisait là). Ainsi fut-elle promue de plus en plus haut dans la hiérarchie de sa branche militaire, au fil du temps.

L'année de ses 17 ans fut l'année où le district de Shiganshina fut envahi et que le mur Maria tomba aux mains des titans. Ce fut tout un choc pour elle. Seulement deux ans en poste, et une tragédie inommable se produisait. Comment un mur tel que Maria avait-il bien pu céder de toute façon? Elle n'y avait pas cru. Jusqu'au moment où les bateaux emmenant les survivants du mur arrivèrent. Elle avait tout simplement froncé les sourcils en les voyant, mais sans plus, même qu'un soupir absolument soulagé lui avait échappé en apprenant que son vil paternel était tombé sous la dent de l'un des titans. Merveilleux.

Cinq ans plus tard survint la bataille de Trost. Elle y rencontre Eren, le shifter que l'on surnommait 'le dernier espoir de l'humanité'. Sauf qu'elle ne lui fait absolument pas confiance. Bien qu'elle aurait aimé croire en ce jeune homme qu'elle trouvait fort sympathique (malgré qu'elle ne l'a jamais dit ou sous-entendu) le seul fait que par moments, il n'arrivait pas à contrôler son titan, la faisait hésiter. Elle ne comprenait pas comment les gens pouvaient bien placer leurs derniers espoirs sur les épaules d'un jeune d'à peine 15 ans qui venait tout juste de graduer en plus. Mais bon. Elle n'avait pas sa place à rebuter les décisions des supérieurs. Alors, contre son gré, elle lui avait fait confiance. Elle s'était dit que ça ne pouvait pas faire de tort de lui faire confiance, qu'elle saurait réagir si quelque chose tournait mal. Après tout, par le temps que ces cinq années ne passent, elle était passée à l'élite de la Garnison. Mais ce jour-là, elle avait tout perdu. Tous ses amis, ils étaient tous tombés au combats. Morts aux mains trop avides des titans. Morts, et ils l'avaient laissée seule ici.

Ils auraient pu l'attendre, au moins...

Depuis, la jeune Brzenska n'osait plus remettre les pieds à Trost directement. Elle se baladait ailleurs et n'y allait que lorsque c'était réellement nécessaire. Elle était l'unique survivante de l'élite de la Garnison qui était présente dans le district lors de sa reconquête, et disons simplement que le lieu était, pour elle, le pire endroit à être, surtout quand les souvenirs sont toujours aussi frais dans sa mémoire que si on les faisait défiler devant ses yeux comme un film. Elle en fait même des cauchemars la nuit, se réveillant toujours en sursaut, toute en sueur et n'arrivant plus à se rendormir, cet horrible sentiment de toujours être complètement seule l'envahissant et la privant de ce sommeil dont elle a tant besoin.

Elle n'est pas la plus forte, ni même la plus fortunée. Mais elle a vu tellement de gens tomber qu'elle n'arrive plus à les compter. Ces morts semblent ne plus l'affecter, mais en fait, leurs effet se font ressentir lorsque personne ne peut la voir.

Et c'est très triste, car on ne peut rien faire pour y remédier.


T.T.S. McKingdom
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Rico Brzenska ♦ Garrison Elite's Sole Survivor   Dim 9 Nov - 7:10

J'm'auto-valide. Problem? Troll Bro /PAN
Revenir en haut Aller en bas
 
Rico Brzenska ♦ Garrison Elite's Sole Survivor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Top 10 Sole Survivor (toutes les saisons)
» Les ventes de Rico The Game *Ajout elite*
» WWE Elite Collection Series 4
» News Mattel à propos des séries Elite.
» WWE Elite Collection Series 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DURARARA!! :: Pour commencer... :: Refusées-