Oubliez votre vie banale à Ikebukuro
 

Partagez | 
 

 Asami Keshihana, une fleur parmi tant d'autres ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Photographe

avatar
I am
Messages : 12
Date d'inscription : 29/09/2015
Métier : Photographe


Feuille de personnage
Groupe: Civil
Réputation:
1/500  (1/500)

MessageSujet: Asami Keshihana, une fleur parmi tant d'autres ~   Mer 30 Sep - 13:10






Les plus belles choses sont celles que l'on ne remarque pas assez.




Keshihana Asami



Echantée! Je me nomme Asami Keshihana, mais on me connaît aussi sous le nom de ''Keshi'' (je signe mes articles et mes photos sous ce nom). J'exerce actuellement le métier de journaliste-photographe mais je suis encore étudiante. Je suis âgée de 19 ans. Je suis originaire du Japon, et il se trouve que je suis un Civil.


Caractère


Keshihana -Coquelicot en fleur- est un nom de famille bien trop gracieux pour la demoiselle. Elle n'a rien de gracieux. Mais pour rester dans le thème des fleurs, puisque après tout c'est son nom de famille, on pourrait comparer Asami à une fleur fanée. Ou peut-être un bourgeon, ce serait probablement moins cruel, comme comparaison. Quoiqu'il en soit, elle n'a rien d'une vraie fleur. C'est un bourgeon, devant lequel on passe chaque jour, mais dont personne ne prête attention. La petite chose si ordinaire, si inutile, que poser votre regard sur elle serait probablement une immense perte de temps.

Cette fille silencieuse, discrète au point d'être invisible, n'a rien d’intéressant. Comme la majorité des personnes dans cette ville, c'est quelqu'un qu'on croise, et qu'on regarde sans voir. C'est quelqu'un qui ne mérite pas de se démarquer, un personnage secondaire, celui qui arrive toujours après le passage du héros, celui que le lecteur oublie.

Parfaitement. ''Personnage secondaire''. Ça lui va, comme rôle. Les héros sont tous les mêmes, tous chiants, et Asami préfère de loin être ce qu'elle est. Une femme jugée banale et ordinaire aux yeux de la société, mais qui est libre d'agir comme elle le pense, de ne pas avoir d'obligations ni de comptes à rendre. Non, elle est elle-même, libre d'être ce qu'elle veut, libre de faire ses propres choix, et, surtout, libre de vous surprendre.

Pour comprendre l'esprit d'Asami, il vous faut tout d'abord chasser de votre tête la première impression que vous avez eu d'elle. Il faut aller plus loin que ça, plus loin que la simple interprétation de l'apparence et de la parole. Car peu importe ce qu'elle vous donne à voir et à entendre, ce ne sera jamais suffisant pour la connaître entièrement.
Hum, je vous arrête tout de suite. Asami n'est pas ''mystérieuse''. Elle n'a rien à cacher, et sans doute rien à vous dire non plus. Seulement, c'est une jeune femme qui connaît bien le poids des mots, et qui les mesure toujours avant de parler. Il lui arrivera de mentir, de dire des choses qu'elle ne pense pas, mais sans mauvaises intentions. C'est pour cela que quoiqu'elle puisse dire, vous ne pourrez jamais êtres sûrs que c'est bien ce qu'elle pense vraiment : ses paroles sont méticuleusement calculées. Cependant, ne vous méprenez pas : calculées ne signifie pas pour autant gentilles.

Décrire la personnalité de la demoiselle se révèle donc être une tâche ardue. Elle-même ignore comment se décrire, elle agit en fonction de ce qui lui semble être le mieux… Sans avoir une personnalité changeante, elle n'a pas de personnalité fixe. Ce qui est, en soi, contradictoire, mais c'est pourtant ce qui s'applique à Asami. Elle ne possède pas un caractère précis : elle peut être aussi timide qu'extravertie, aussi joyeuse que triste, aussi désagréable que sympathique. Et pourtant, elle n'est pas bipolaire, sa personnalité étant constituée d'une sorte de mélange de celle des autres, et l'une ressort plus ou moins en fonction de la situation. Elle n'est pas non plus calculatrice : Intelligente, mais pas dans ce sens là. Il lui arrive certes de bien réfléchir à ses mots avant de les faire entendre, mais pour ce qui concerne ses gestes, son humeur, son caractère, il s'agit de quelque chose de naturel. Pourtant, il y a des choses qu'elle ne peut pas se permettre de faire. Elle ne peut pas céder à l'impulsivité, ni faire quelque chose de spontané : elle aura donc du mal à faire des décisions rapidement ou à réagir sur l'instant. Ça lui serait possible, mais ses choix seront si peu réfléchis qu'il serait fort probable qu'elle le regrette plus tard. Dans ces cas, sauf si c'est vraiment vital, elle préférera se taire et attendre, tout simplement.

A part ça, concernant son attitude de tous les jours, et bien… Je vous laisse la découvrir. Je finirai ici par vous parler un peu de ce qu'elle aime, car oui, Keshihana a elle aussi des passions. La première, c'est la photographie. Immortaliser la beauté d'un paysage, d'un instant qui n'a duré qu'une seconde… Voir cette fameuse seconde sur papier, figée à jamais, est quelque chose de profondément magnifique, selon elle. La jeune femme apprécie aussi l'art en général, même si elle dessine aussi bien qu'un enfant de quatre ans. Elle est aussi journaliste et écrit quelques articles pour arrondir ses fins de mois, mais c'est plus une obligation pour vivre convenablement qu'un vrai plaisir.
Histoire


Asami est née au Japon, en pleine campagne. Ses parents, fervents voyageurs, eurent la merveilleuse idée de faire le tour du pays avec une femme enceinte de 8 mois, ce qui l'obligea un mois plus tard à accoucher autre part que dans un hôpital, et sans sage-femme. Forcément, elle perdit la vie juste après, en ayant à peine le temps de jeter un regard à sa fille. Ce fut donc son père qui lui donna un nom et s'occupa d'elle, avant de la laisser tomber. Monsieur Keshihana, déjà assez idiot comme cela (pire que sa femme, c'est pour dire!), n'avait aucune idée de comment élever un enfant, et lorsqu'on lui avait posé la question, comme quoi c'était immoral d'abandonner sa fille, il avait répondu qu'il n'en avait jamais voulu et que c'était son abrutie de femme qui avait insisté. En réalité, voir Asami lui rappelait sa chère et tendre, et il ne supportait plus de la voir. La ressemblance entre les deux était beaucoup trop frappante, voyez-vous.

Et Asami fut donc, vers l'âge de 6 ans, reléguée à son oncle.
C'est ainsi qu'elle vécu. Une vie normale, avec son oncle. Elle ne cherchait pas à revoir son père ou même ses éventuels frères et sœurs, déjà parce qu'elle ne le pouvait pas puisque son père avait coupé les ponts avec eux, et ensuite parce qu'elle n'en avait pas grand-chose à faire. Elle considérait qu'elle avait eu de la chance que ce soit son oncle qui l'élève et pas son idiot de père, vu toutes les conneries qu'il avait pu faire.

Elle grandit donc, fit ses études comme tous les autres japonais, et entra dans une grande école de journalisme de Tokyo. Honnêtement, ça ne lui plaisait pas. Au lycée, elle n'avait jamais su à quoi se destiner, et avait fini par copier sur sa voisine pour les feuilles d'orientation. C'est stupide, mais c'est comme ça qu'Asami s'était retrouvé là (la connerie doit être héréditaire je pense). Elle aurait pu arrêter et changer d'études, mais elle le faisait tout de même, parce qu'elle ne savait pas quoi faire d'autre et qu'elle était douée pour écrire, sans oublier que c'était pas trop mal payé. Elle ne se plaignait jamais, parce que son oncle se tuait au travail pour lui payer son appartement et ses cours, et qu'elle détesterait le voir en colère.

Elle n'osait rien dire, mais avait tout de même trouvé comment échapper à cette ennuyeuse carrière qui l'attendait : elle prenait des cours du soir de photographie, et effectuait des stages toutes les vacances. La photographie. C'était sa passion, la chose qui la rendait heureuse, et en faire son métier était son rêve. Cette passion pour ce domaine lui venait de sa mère, qui elle aussi était photographe. Malheureusement, elle mourut avant d'avoir pu se faire un nom, mais Asami prenait le relais. Ce n'était pas pour la rendre fière ou quoi que ce soit, mais simplement, elle aimait vraiment ça. Quand elle avait apprit pour sa mère, elle avait voulu essayer de prendre des photos, et ça lui avait tout de suite plu. Prendre une photo, immortaliser un moment, un lieu, transformer des choses banales en œuvre d'art… C'est une chose merveilleuse.

Après un an dans son école, avec spécialisation photographie, Asami Keshihana fut envoyée en stage dans un célèbre magazine d'Ikebukuro, ''pour voir la réalité du métier''. Chargée de réaliser des articles, des interviews, et évidemment de prendre des clichés, Asami ne se doutait pas que ce quartier était beaucoup, beaucoup trop animé, et qu'il y aurait largement assez de quoi remplir quelques dizaines d'articles… Et de lui permettre de s'évader un peu de son quotidien ennuyeux.

 


J'ai trouvé ce forum grâce à un top-site. Dès que j'ai vu ''Durarara'' dans le titre, j'me suis inscrite directement haha. IRL, j'ai 16 ans et je suis une fille.
J'aime beaucoup le design de ce forum mais je trouve que le rouge n'est pas assez lisible sur le noir, mais c'est pas gênant. Mon avatar n'est personne, il ne vient d'aucun animé ou manga à ma connaissance..
Pour finir, le code du règlement: Mangé par Shinji °^° !


© Halloween




Dernière édition par Asami Keshihana le Mar 6 Oct - 19:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chef des Blue Squares

avatar
I am
Messages : 38
Date d'inscription : 24/08/2015
Age : 20


Feuille de personnage
Groupe: Blue Squares
Réputation:
1/500  (1/500)

MessageSujet: Re: Asami Keshihana, une fleur parmi tant d'autres ~   Mer 30 Sep - 15:01

Yosh, bienvenue officiellement même si on s'est croisés sur la CB owo

Et aussi pour le groupe, si elle n'est dans aucun groupe, elle sera mise dans les Civils, c'est ça ? =)

Hormis ça bon courage pour ta fiche et amuse-toi bien parmi nous. owo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Photographe

avatar
I am
Messages : 12
Date d'inscription : 29/09/2015
Métier : Photographe


Feuille de personnage
Groupe: Civil
Réputation:
1/500  (1/500)

MessageSujet: Re: Asami Keshihana, une fleur parmi tant d'autres ~   Mer 30 Sep - 15:10

Merci!

Oui, pour le groupe, j'ai édité mon post pour que ce soit plus clair, elle fait bien partie des civils ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Etudiant en Littérature

avatar
I am
Messages : 243
Date d'inscription : 11/11/2014
Age : 21


Feuille de personnage
Groupe: Civils
Réputation:
2/500  (2/500)

MessageSujet: Re: Asami Keshihana, une fleur parmi tant d'autres ~   Mer 30 Sep - 16:15

Bienvenue officiellement owo

Bon courage pour finir ta fiche jeune Padawan /°^°/

**********************************


   

Bring me to life

He saw Rei's booty and he likes it ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Idol amateur

avatar
I am
Messages : 42
Date d'inscription : 04/10/2015
Métier : Employé d'épicerie à mi-temps//Idol amateur//Espion des Yellow Scarves


Feuille de personnage
Groupe: Yellow Scarves
Réputation:
8/500  (8/500)

MessageSujet: Re: Asami Keshihana, une fleur parmi tant d'autres ~   Mar 6 Oct - 20:23

Bon du coup vu que c'est fini j'ai checké et tout est parfait j'ai rien à redire et te valide donc owo

Au plaisir de te croiser en rp mignonne petite photographe uwu

**********************************

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Asami Keshihana, une fleur parmi tant d'autres ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Asami Keshihana, une fleur parmi tant d'autres ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seule parmi tant d'autres
» Ceci n'est qu'une présentation parmi tant d'autre....
» Un projet parmis tant d'autres
» Otaku parmi tant d'autres
» Christophe Malavoy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DURARARA!! :: Pour commencer... :: Présentations :: Validées-